Friday, July 12, 2019

Alefa Madagascar

Dans un pays Africain, de l’Océan Indien, à Madagascar, vivent les Malgaches. Madagascar est un pays à forte potentialité, mais reste éternellement et paradoxalement un pays très pauvre. Ancienne colonie française, la France est souvent accusée de tous les maux, et parfois d’être la seule responsable de l’échec économique du pays.

Certains citoyens Malgaches nourrissent de la haine, non seulement contre la France, mais des fois contre les Français tout simplement. Certains sont francophobes délibérément, d’autres le sont mais de manière plus subtils et entretiennent leurs rancoeurs, comme ceux qui exigent que les Français doivent utiliser le mot “Malagasy” et non le mot “Malgache” en s’exprimant même dans la langue de Molière.

Et alors, deux hommes, deux Français, démontrent à eux seuls que les Français ne sont plus les colons que la nouvelle génération les croient. Le premier, c’est Alexandre Poussin, père de la famille Poussin, qui a montré au monde, aux Malgaches, la beauté de leur pays. Cette famille Poussin, à travers la série culte Madatrek, a rappelé aux Malgaches qu’il y a des bons Français, des hommes de la France qui aiment Madagascar, et mieux que les Malgaches eux-mêmes. Elle se bat partout pour la protection du “Tanin-taranaka” malgache, défendant une cause qui pouvait ne pas être la sienne.

Et l’autre c’est Nicolas Dupuis, l’entraîneur légendaire des Barea de Madagascar. On connaît les galères financières des Barea au moment où Dupuis a pris en main l’équipe nationale. Il savait ce qu’il fallait faire pour monter une équipe capable de donner la fierté aux Malgaches, il savait les moyens financiers nécessaire pour y arriver, il savait les difficultés auxquelles il devait faire face. Il n’était sûrement pas motivé par le fric, le challenge aurait été perdu d’avance si c’était une question de pognon. Il avait de la conviction, et il savait qu’il était le seul capable d’endurer tant d’abnégation et de modestie jusqu’à payer de sa poche. C’est un amour pour Madagascar que peu de Malgaches peuvent se targuer d’avoir.

Ce beau parcours de Madagascar à la CAN 2019 aura redonné le goût du patriotisme et du vrai fihavanana à tous les Malgaches. La fierté s’est exportée jusqu’à l’île de La Réunion qui considérait l’ossature des Barea comme des enfants du péi. J’espère qu’il permettra aux Malgaches d’ouvrir les yeux, de prendre conscience que seul le travail paie, et qu’il est regrettable de s’acharner sur de la francophobie ou accuser sans cesse la colonisation.

Je suis Malgache, et fier de l’être. Je ne suis pas prisonnier du passé, je me concentre sur mon futur.

Je suis Malgache, et fier de l’être!

Tuesday, July 9, 2019

Groupe C : meilleur groupe

Je me suis amusé à faire un classement des six groupes des phases finales de la CAN 2019, d’après le résultat que les qualifiés de ces groupes ont eu en huitième de finale.

Il est intéressant de noter que parmi les 6 têtes de groupe à l’issue de la première phase, seule l’Algérie est passée au tour suivant avec une nette victoire, et à part l’Algérie, seul Madagascar a réussi à accrocher son billet, ce après un match très difficile contre la RDC, meilleure troisième du groupe A. Les quatre autres équipes arrivées têtes de poule ont toutes trébuché : l’Egypte, le Maroc, le Mali et le Ghana. La phase à élimination directe est assez cruelle, et il n’y a plus de petite équipe. Parmi les 8 qualifiées, 2 ont été premier de groupe, 2 repêchées en tant que meilleure troisième et 4 ont fini deuxième.

Le classement des 6 groupes est à mon avis comme suit :
1er : groupe C (Algérie, Sénégal)
2ème : groupe D (Côte d’Ivoire, Afrique du Sud)
3ème : groupe B (Nigéria, Madagascar)
4ème : groupe E (Tunisie)
5ème : groupe F (Bénin)
6ème : groupe A (aucune équipe qualifiée en quarts)

Après les victoires du Sénégal (Groupe C) et Nigéria (Groupe B), j’espère que les qualifiées des matches d’aujourd’hui 11 juillet seront l’Algérie (Groupe C) et Madagascar (Groupe B), et alors, nous dirons que ces deux groupes auront été les meilleurs de cette CAN 2019.

Monday, July 8, 2019

Grâce à Andry Rajoelina…

Madagascar a vaincu la RDC en huitième de finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football, 2019, après les tirs aux buts. On ne cesse de faire des éloges sur le coach Nicolas Dupuis, qui, sans conteste, est un véritable Messie pour le football malgache. Madagascar reste, pour sa part invaincu, avec deux matches nuls 2-2, et deux victoires.

Cette huitième de finale aura été l’un des matches les plus difficiles. Personnellement, c’est le seul match où j’avais réellement besoin de voir les Malgaches gagner. C’est parce que quelques footeux congolais s’en prennent bassement aux “Malgachiens”, et pensaient que les Léopards seront ceux qui vont corriger les Barea.

Après la victoire 2-0 de Madagascar face au Nigéria, et la première place du groupe qu’on a obtenue, le Président Andry Rajoelina a salué les joueurs et leur ont promis qu’il viendrait personnellement en Egypte pour les huitièmes. Et l’ancien Député Ministre Guy Rivo Randrianarisoa a proposé sur Facebook que l’Etat devrait faciliter le voyage pour les fans et surtout pas emmener un avion vide ou venir en jet privé. Conseil entendu en haut lieu malgré l’appartenance politique diamétralement opposée. Et le ministre des Sports a pu arranger l’atterrissage d’un avion spécial, de 470 places.

Je reste convaincu que l’affrètement de cet avion spécial a joué un rôle déterminant dans l’issue de ce match, dans l’issue de ces tirs aux buts. Le stade égyptien est clairsemé dans tous les matches où le pays hôte ne joue pas, et 470 personnes en plus, dont son Président de la République et la Première Dame, cela fait une différence. C’est ce qui a déjoué les concentrations des tireurs Congolais. C’est la raison pour laquelle deux tireurs Congolais ont raté le cadre dans cette épreuve fatidique.

Merci au Président Andry Rajoelina et à Guy Rivo Randrianarisoa. Merci aux quelques 420 fortunés Malgaches qui ont fait le déplacement, sans vous, on aurait perdu aux tirs aux buts.

Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que les équipes qualifiées aux quarts de finale recevront une prime de un million de dollar. Les investissements faits par l’Etat pour le football malgache ont donc porté leur fruit et ont été bénéfiques, dont notamment les 170.000 euros demandés par les joueurs que le Président a accordé sans marchandage, le paiement du droit de retransmission de la CAN à la TVM. Au début, j’étais très critique contre ces dépenses mais maintenant que le résultat est là, j’admets avoir complètement tort. La liesse populaire engendrée par ces victoires justifient amplement ces dépenses.

Contre la Tunisie ou le Ghana, les Bareas ont encore une chance de doubler ce gain s’ils se qualifient aux demi-finales mais jusque-là, ils méritent un accueil triomphal une fois cette CAN terminée.

Je demande à l’Université d’Antananarivo de décerner le titre Docteur Honoris Causa au sélectionneur Nicolas Dupuis, nonobstant toute autre distinction que le régime voudra lui décerner.