Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/vh/dotmg/www/dotmg.net/what-if/fp-includes/core/core.fpdb.class.php on line 303
What if ...

Monday, August 17, 2009

Et si … Michelle souhaite qu’on l’emmène danser

Et si, il y a huit ans, Edgar et Michelle ont dansé sur cette chanson, et Edgar murmurait les paroles aux oreilles de sa cavalière. Michelle avait 17 ans à l’époque.

Michelle, my belle.
These are words that go together well,
My Michelle.
Michelle, ma belle.
Sont des mots qui vont très bien ensemble,
Très bien ensemble.
I love you, I love you, I love you.
That’s all I want to say.
Until I find a way
I will say the only words I know that
You’ll understand.
I need to, I need to, I need to.
I need to make you see,
Oh, what you mean to me.
Until I do I’m hoping you will
Know what I mean.
I love you…
I want you, I want you, I want you.
I think you know by now
I’ll get to you somehow.
Until I do I’m telling you so
You’ll understand.

Deux ans plus tard, Michelle et Edgar se sont mariés. Ca fait six ans maintenant.

Aujourd’hui ça fait six ans que nous sommes mariés
Tu m’as donné de beaux enfants tu sais
Et depuis ce p’tit bal ou l’on s’est rencontré
Je n’ai cessé de t’aimer
Mais ce soir j’ai envie de déposer mon tablier
De me faire belle pour toi comme par le passé
Ton fauteuil, ton journal, tes cigarettes et la télé (*)
Ce soir laisses-les de côté
-
Emmènes-moi danser ce soir
Joue contre joue et serrés dans le noir
Fais-moi la cour comme aux premiers instants
Comme cette nuit ou tu m’as pris mes dix sept ans
Emmènes moi danser ce soir
Flirtons ensemble enlacés dans le noir
Timidement dis-moi “Michèle je t’aime”
Amoureusement je suis restée la même
-
Il n’y a plus que tes amis et le football qui comptent pour toi (**)
Et j’ai l’impression que tu ne vois plus en moi que le mère de tes enfants
Je ne te demande pas de m’offrir des fleurs tous les jours,
Mais de faire de temps en temps un geste d’amour
-
Et ce soir je voudrais encore une fois te retrouver
Rentrer au petit jour et puis t’embrasser
Ton fauteuil, ton journal, tes cigarettes et la télé
Ce soir laisse-les de coté

(*) Edgar est propriétaire de journaux et de télés.
(**) Une fois, Edgar passait à la télé, il regardait un match de foot : son équipe nationale contre le Bresil. Et le football, ça compte pour lui.

Mais comme toute bonne histoire a une fin malheureuse, Edgar n’a pas voulu l’emmener danser. Il s’est étonné qu’elle ne soit jamais fatiguée. Une dispute s’ensuit et le couple se sépare.

Goodbye, Michelle, my little one.
You gave me love and helped me find the sun.
And every time that I was down
you would always come around
and get my feet back on the ground.
Goodbye, Michelle, it’s hard to die
when all the bird are singing in the sky,
Now that the spring is in the air.
With the flowers ev’rywhere.
I whish that we could both be there.
We had joy, we had fun, we had seasons in the sun.
But the stars we could reach
were just starfishs on the beach.

Toute ressemblance avec des personnages politiques malgaches n’est que le fruit de votre imagination sur-politisée.

Monday, August 10, 2009

Raha toa moa ka … toaka sy ve-tsin

Dimam-polo taona androany Razily. Tsy ilay Razily nalaza nitondra saina tamin’ny hetsiky ny mpanohana ny ara-dalàna, fa Razily hafa, lehilahy nonina ao atsinanana kelin’Ambohimangakely ao. Toy ny isaky ny andron’ny tsingerin-taona nahaterahany dia hiboboka toaka indray Razily androany, tsy hijanona raha tsy mamo tampina. Raha ny faniriany dia hasiany ve-tsin sy poizim-boalavo iny toaka hosotroiny iny saingy … mbola mila mamelona an’i Jaona, zanany kilemaina izy ka tsy manan-jo ny hamoy fo.

Valo ambinifolo taona lasa izay, hankalaza ny tsingerin-taona faha 32 taonany Razily. Niala sasatra tany Antsirabe i Jaona zanany, ka lasa nalain’i Raivo vadiny tany. Tsy nahita taxi-brousse izy mianaka tamin’io fotoana io fa soa ihany nisy mpivady nitondra 404 fotsifotsy, handeha hiakatra indrindra, nanaiky ny hitondra azy mianaka. Tsotra be ireto olona nitondra azy, nilaza fa mpitandrina ilay rangahy mpamily ary tsara resaka teny ambony fiara.

- Mponin’Antsirabe ianareo mianaka sa mponin’Iarivo?
- Avy any Ambohimangakely tompoko, fa naka an’ilaikely ity avy naka vacances taty fotsiny.
- Hay? Dia hatry ny oviana no taty Antsirabe?
- Ilaikely herinandro izay fa izaho vao omaly alina no tonga taty. Haka azy fotsiny aho.
- Dia manao ahoana ny ao Antananarivo ao?
- Ao, tsy mety milamina ao ka. Izahay moa tompoko any ambanivohitra dia mba milamindamin-dratsy.
- Izahay mivady izao, hamangy havana eny Andravoahangy. Tokony ho amin’ny herinandro no hankaty fa naleo nandeha androany fa handray anjara amin’ny Diaben’ny fahafahana.

Efa nifanarahana tokoa fa hatreo Iavoloha ihany no ho afaka hitondra ireto manam-piara. Hay izany, mpanatevin-daharana ny hetsika politika ataon’ny Hery Velona ireto olona ireto. Rehefa nandeha teny anefa ny resaka, toa mitovy ny tadin-dokanga na amin’ny fijery politika, na resa-pivavahana, ka dia nifanaraka ny iray fiara fa hiaraka hijery izay ao amin’ity Diaben’ny Fahafahana ity, ary hiaraka ihany koa avy eo ho eny Andravoahangy, akaiky kokoa an’Ambohimangakely. Zaran-dRaivo koa aza mba ho tonga alohaloha any an-tanàna amin’ity fetim-badiny.

Anisan’ny tonga aloha teny Iavoloha ry zareo, ary tafiditra alohaloha ihany tamin’ireto vahoaka analin-kisa tsy mahalala izay hanjo azy afaka fotoana fohy. Na dia tafiditra aloha aza anefa, tsy nahita maso izay tena nitranga tao aloha tao, fa ny sofina no nandre poabasy tifitra variraraka tampoka, izay vao indreny vahoaka marobe mihazakazaka miverina, mamonjy aina, mihosin-dra ny sasany ary misy koa ny maratra. Tao anatin’iny fitsoahany iny no nahavoatifitra an’i Raivo sy i Jaona, Raivo avy ao an-damosiny, voatifitry ny bala iray izay tafagorobaka teo amin’ny kibony; i Jaona voa teo amin’ny feny sy ny sandriny havanana. Nisy lehilahy anankiroa, mpitolona, nibaby azy mianaka fa samy tsy afa-nihetsika intsony. I Jaona nikiakiaky ny tomany tsy an-kijanona, Raivo kosa tsy nandrenesam-peo. Ry Pasitera mivady tsy hita tao anaty sakoroka tao. Tety amin’ny arabe, nisy ny fiara namonjy izay maratra nitondra azy ireo tany amin’ny toeram-pitsaboana.

Ny ampitso vao maraina be no tonga teny amin’ny hopitaly Razily, rehefa nandre ny vaovao tamin’ny olona avy teny Iavoloha. Tsy ninoany anefa ny hahita azy mianaka ao fa fialà-nenina tsy maintsy atao fotsiny io, tsy nandeha nitolona tsinona fa ho nandeha taxi-brousse nandalo an’iny toerana iny fotsiny. Saingy indrisy, ketraka ny lehilahy nahita ny vadiny sy ny zanany miady amin’ny fahafatesana. I Raivo hono, vao adiny iray izay no nahatsiaro tena ary tsy misy ahiana intsony ny aminy, fa i Jaona kosa nolazain’ny mpitsabo fa voa ny hozatra ka halemy, ary mbola ahiana ny ainy.

Nihatsara ihany ny fahasalaman’izy mianaka. Asa anefa fa, iray volana taty aoriana, nodimandry tampoka tao amin’ny hopitaly i Raivo.

18 taona taty aoriana, mbola samy velona aina Razily sy i Jaona. Velona fa mitsipozipozy. I Jaona nantenaina ho dimby hiankinana no nanjary vesatra hobabena mandra-maty, satria kilemaina tapa-tongotra ary malemy ihany koa ny tanana havanana. Re fa nahazo famotsoran-keloka indray hono ireo mpanao politika.

Tsy azo asiana komantera hono ity lahatsoratra ity fa mba mamelà an-dRazily higoka am-pilaminana androany…

Thursday, August 6, 2009

Et si … la dernière réunion des Dalton

La rédaction de what-if se réserve le droit de refuser à certaines personnes la lecture de tout ou partie du contenu de son blog. Ainsi, nous refusons exceptionnellement à une personne le droit de lire cet article. Veuillez placer votre curseur sur le lien précédent pour vérifier qu’il ne s’agit pas de vous. En lisant cet article, vous acceptez cette règle, vous assurez que vous n’êtes pas cette personne et vous promettez de ne pas lui faire savoir l’existence de cet article.

Entrons dans le vif du sujet. J’ose croire que vous connaissez les frères Dalton (la bande de voleurs) et Lucky Luke (le rôle du héros). Ce que vous ne savez pas, c’est que Lucky Luke a été assassiné par Joe Dalton en 1972. Depuis cette époque, on n’entend plus parler de la course poursuite entre les deux camps rivaux. Pour les Dalton, depuis la mort de Lucky Luke finit le temps des braquages de banques et des hold-ups; finis aussi les prisons. Non pas qu’ils soient devenus des bons citoyens, non, ils continuent de voler mais d’une autre manière: plus civilisés, plus respectables et moins touchables.

Malgré leurs carences en intelligence, les Dalton ont tout du moins compris que pour dévaliser un banque, il est plus facile et moins risqué de le faire depuis l’intérieur. Ainsi, en 1975, Joe Dalton, celui qui a réussi à tuer Lucky Luke, est devenu directeur de la Banque. La combine est facile: récolter les richesses des bons citoyens, leur réclamer plus d’argent contre le service offert. Et quand il a besoin d’argent, on prend dans les caisses de la banque et il n’est même pas utile de rembourser.

C’est moins risqué mais il y a quand même un risque. Après 20 ans à la tête de la Banque du Texas, Joe Dalton fait face à la colère des clients qui constatent les magouilles. Une émeute s’éclate et les habitants réclament la démission du directeur de la Banque. N’étant pas préparé à ce cas de figure, il finit par être ejecté de son siège. Son propre frère Averell, qui n’a rien reçu de ses magouilles, figure parmi les gens qui ont profité de l’émeute pour lui faire payer son ingratitude. Après le départ de Joe, Averell Dalton est nommé nouveau directeur de la Banque du Texas.

Une chose est sure, Averell est le moins intelligent des frères Dalton. Il braque sa propre banque avec l’ancienne méthode, et sans même porter de cagoules. Il est alors viré et remplacé vite fait par son prédécesseur Joe Dalton. Ah, ces texans, ils ne trouvent personne pour diriger leur banque. Une autre chose est sure, Joe Dalton n’a pas changé et ne changera jamais. Mêmes causes, mêmes effets: une autre émeute mais cette fois, quand Joe Dalton est expulsé hors du Texas, c’est Jack Dalton qui le remplace en tant que directeur. Jack Dalton réussit à voler en un an trois fois de ce que Joe a volé en 3 ans, considérant que les deux autres Dalton étant hors courses, personne ne pourra lui résister. Eh bien, c’était sans compter sur l’ambition et l’arrogance du moins connu des Dalton: William. Et l’inévitable arriva: William l’expulse hors du Texas et s’autoproclame nouveau directeur de la banque du Texas.

Et là, malheureusement pour William, les mafieux directeurs des autres banques se réunissent et s’unissent contre lui. Ils ont constaté que les troubles qui ont lieu dans la banque du Texas va éveiller des soupçons dans les autres villes et porteront préjudice à leurs businesses. Ils ont donc convoqué les frères Dalton pour leur enseigner l’art de faire des magouilles sans susciter des émeutes, ainsi que la règle les obligeant à se respecter entre eux. Cette formation est à huis-clos, voici tout ce que j’ai pu y entendre :

- « Je hais Lucky Luke ! Je hais Lucky Luke ! »
- « du calme, Joe »
- « Joe, du calme »
- « Quand est-ce qu’on mange ? »

* A lire aussi :

Les Frères Dalton sur Wikipedia

Lequel des Dalton en a la plus grosse?. Personnellement, je pense que Joe en a la plus grosse, mais inversement le plus court : 4 cm au maximum. Averell en aurait une assez longue mais de diamètre si petit que cela ressemble à un crayon neuf …


Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/vh/dotmg/www/dotmg.net/what-if/fp-includes/core/core.fpdb.class.php on line 303

Categories

Calendar

  • August 2009
    SunMonTueWedThuFriSat
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    3031 

No new comments

  • No comments

ads

Admin area