Saturday, January 30, 2016

Ilay fanomezana “surprise”

Tantarana mpivady vao kely, somary mbola sahirana ara-pivelomana. Nahazo asa rangahy ka mba hitombo kely ny vola miditra, fa hatramin’izay mantsy ny karaman-drafotsy teny amin’ny “zone franche”, miampy izay asa an-tselika kely hitan-drangahy no nivelomana.
Orinasa mihaja no nidiran-drangahy, “tenue correcte” ka tsy maintsy mi-velon-drirana sy mi-karavato isan’andro.
Navoakan-drafotsy ilay tahiry miafina kely niandrasany ny sao aretina tampoka na ny tsy ampoizina ka nividianany lobaka iray sy karavato iray ho an-drangahy, fa ireo no tena tsy nananany firy nefa tsy maintsy hisolosolo.
Rehefa azony ny entana dia nofonosiny am-pitiavana ary tsy andriny ery ny hariva hanolorany an’ireto kadoa “surprise” ho an’ity vady malalany. Malagasy mahay mihafy moa ka rehefa mba mifanolotra kadoa dia izay sady antenaina hahafaly ny tolorana no ampiasaina amin’ny fiainana andavanandro ihany koa no atao.

Hafaliana ery ny an-drangahy teo am-pandraisana sy teo am-panokafana ity kadoa mifono. Nomaniny ny endrika taitra an-kafaliana haseho an’ity vadiny rehefa hita ilay “surprise”… Raha ny tao an’eritreriny, sy ny fitsapany ny havesatr’ity baoritra mifono, dia tsy maintsy ho lobaka na T-shirt no ao, ka raha izay tokoa no ao, dia tsy maintsy ho mody tsy nanampo sy faly, ary hanome orokoroka an’i Madama, fa fikolokoloana ny fitiavana izany. Efa vita omana tsara ny endrika hahafantatra ilay kadoa, ka na ahoana na ahoana dia ho hitan’i Madama fa faly aok’izany izy nahazo ity fanomezana tsy nampoizina. Tsy dia tokony ho sarotra ihany koa izany fa i Madama indray raha hividy fripy dia ikoizana mahay mijery ny tsara nefa mora satria manana “goût” fatratra ihany, ary rangahy rahateo tsy dia olona sarotsarotiny fa sady matoky am-badiny no tsy manan-tsafidy sarotra fa “mety aminy daholo” amin’ny ankapobeny.

Ny nifanohitra tanteraka tamin’izay anefa no nitranga rehefa voasokatra ilay kadoa. Endrika tezitra sy kivy tanteraka no nasehony, ary avy dia napetrany ilay baoritra, natsipiny aza angamba no marimarina kokoa.

- “Ohatrinona no laninao nividy an’io?”, izay no fanontaniana napetrany.
- “Fa tsy tianao angaha?”, hoy ramatoa, zara raha nahaloa-peo …
- “Kiii”, hoy izy sady nitsangana niala ho any an’efitra hafa … “Tsy hanao an’io aho, avereno atakalo any io raha mbola azo atakalo, raha tsy mety dia ataovy fanomezana ho an’i dadanao na omeo ny mahantra na ataovy famafan-tongotra… Kravaty manga ve nama, tsy hanao an’io aho …”.

Tapitra.

Lesona : fitondrana mampiady mivady ity fitondrana Rajaonarimampianina ity.

Wednesday, August 5, 2015

Un nouveau journal dans la capitale

Dot.MG lance un nouveau quotidien d’information.

Un nouveau journal viendra très bientôt rejoindre la famille des supports d’informations papier déjà disponible à Antananarivo. Il s’agit de HmmdJrn, un nouveau quotidien d’information qui traitera de la politique, société, économie, et surtout l’éducation. Ce sera un quotidien multilingue de deux pages pour commencer, et ce sera le quotidien le moins cher car il sera vendu à seulement 78 Ariary.

Il s’agira d’un journal très innovateur. Le promoteur, Mahefa Randimbisoa, annonce que ce journal sera écrit exclusivement en langage SMS, et ce sera le premier journal au monde à utiliser ce langage abbrévié à outrance, devenu mode chez les jeunes et maintenant les vieux aussi. Enthousiaste, il explique les avantages de ce choix :
“Les quotidiens existants ont au moins 6 ou 8 pages, et dans certains cas, le nombre de page d’un quotidien peut atteindre la cinquantaine. Avec la technique du langage SMS, nous avons pu limiter le nombre de pages de notre journal à seulement 2, tout en ayant le maximum d’articles. Cela réduit drastiquement le coût de fabrication, et nous pouvons alors vendre un exemplaire de notre journal à seulement 78 Ariary. Tout sera en langage SMS, du nom du journal lui-même, aux titres jusqu’aux annonces et publicités.”

Nous avons interrogé quelques passants qui ont pu se procurer le numéro zéro de ce journal, et les réactions des lecteurs contrastent avec l’enthousiasme du promoteur.

Faniry est crieuse de journaux et considère que le prix du journal à 78 Ariary posera un grand souci aux vendeurs de journaux. Notre marge est seulement de 7 ariary, dit-elle. Les propriétaires du journal disent que c’est correct, vu que le poids du journal est bien moindre, mais le souci c’est que nous devons avoir en reserve beaucoup de pièces de 20 ariary et 2 ariary pour les famerim-bola. Et le poids des pièces de monnaie est plus considérable. Cela serait bien si le prix est à 100 ariary, suggère-t-elle.

Germaine, la trentaine, se plaint d’avoir failli succomber à une crise cardiaque à cause du journal. J’ai lu dans la rubrique Nécrologie, dit-elle, que mon père vient de mourir. J’ai appelé tout le monde et personne n’était au courant de sa mort. C’était très pénible d’annoncer la mort d’un proche et d’entendre les cris et pleurs au téléphone. Le pire, c’était quand c’est lui-même qui a répondu à mon appel, j’ai cru entendre un fantôme! Finalement, ce n’était pas mon père qui est mort. C’était quelqu’un d’autre qui habitait une autre ville, mais à cause de l’omission des voyelles et des modifications de certaines lettres, la confusion était facile.

Georges est un père de famille qui achète les journaux uniquement pour se torcher le cul avec, après avoir fait ses besoins. Il dit que le rapport prix/nombre de pages ne lui intéresse pas.

Les propriétaires, eux, pensent déjà à créer une nouvelle chaîne de télévision avec le même style. HmmdTv diffusera des films dont les séquences seront coupés. Regarder un film sera comme lire un roman photo, mais avec un son semblable à celui d’un CD endommagé, assure-t-il. Nous avons déjà fait un test et The Expendables 3 a pu être diffusé intégralement en seulement 5 minutes et 37 secondes. Nous allons bientôt négocier avec le rappeur Bolo, célèbre par l’émission Clash Info, afin qu’il enseigne à nos speakerines l’art de parler en rappant tout en omettant toutes les voyelles. L’objectif sera de compresser un journal TV de 30 minutes en seulement 50 secondes.

Pour le plaisir de vos yeux, nous avons eu l’autorisation de reproduire ci-dessous un article du numéro zéro de ce nouveau journal, auquel nous souhaitons longue vie.

Slt ts Vw6 HmmdJrn 1 nv jrn avk l lgz sms B1tÔ vs poré Ô6 envwE vÔ artikl C nv kÔtiD1 è le+ brnchE & le- chR Ya Ô6 1e TV b1tÔ où lè film st difuG en slmt 6minut

Friday, February 27, 2015

Raha toa moa ka … Tsy M (2)

Resaka Mvola indray.

Hay moa aho ity tamin’ny vao nanomboka nampiasa azy ity dia efa kivy sy tsy afa-po sahady. Tato aoriana, ohatry ny nihamatotra ihany ry zareo ary azo ambara ihany koa fa mitana ny laharana voalohany eo amin’ny tsenan’ny vola am-pinday ny Telma.

Anisan’ny maneho an’izay fitarihana ny tsena izay, dia ny Telma irery no ahafahana maka ny vola eny amin’ny Distributeurs Automatiques des Banques. Zavatra tokony ho tena mahaliana izany, satria anisan’ny sakana anankiray amin’ny fampirimana vola amin’ny finday ny fahasarotan’ny fakana vola eny amin’ireo points de ventes samihafa, indrindra moa raha sendra betsabetsaka ny vola ilainao.

Dia nampiasain’i Telma ary ny fampahafantarana rehetra, dokambarotra sy ny tambajotra sosialy hampahafantarana an’io tolotra io. Koa tao amin’ny pejy Facebook ofisialy nisy an’io tolotra io, dia nanontany aho ny amin’izay mety ho sarany. Tsy nisy namaly ilay fanontaniana fa “Misy mihaino?”. Nanontany hoe aiza sy aiza avy ny DAB azo akana Mvola? Tsy misy mamaly. Indray andro, somary maika ara-bola, dia nandramana ilay tolotra, na dia tsy fantatra ary izay ho sarany. Nandeha teo Analakely fa eo “poince” haka ao amin’ny banky raha tsy mandeha aza ny DAB, fa hay azo akana Mvola ilay DAB teo na dia tsy hita mazava loatra ety ivelany aza izay famantarana ny amin’izany.

Azo ny vola, 6.000 AR ny saran’ny maka 400.000 Ar, raha 3500 Ar ny saran’ny maka hatramin’ny 500.000 AR eny amin’ny point Mvola. Noho ny halafony ve izany no antony iniana tsy ilazana amin’ny mpanjifa ny sarany mihitsy?

Ny ingénieurs informatiques mahavita asa tsara fa ny commerciales toy ny eny amin’ny orinasa lehibe rehetra … tsy mahomby amin’ny asany.

Bandes d’amateurs ….